Comment David Bowie est devenu la Mona Lisa of Pop (par Brian Duffy)

un article pour Voir | publié le 10 février 2015

A l’occasion de l’exposition Bowie qui s’installe à la Philarmonie de Paris à partir de mars, les éditions Glénat proposent de revenir en détail sur 5 images cultes du photographe Brian Duffy qui ont construit la mythologie de l’artiste.

DUFFY-BOWIE-EYES-OPEN-ALADDIN-SANE

 

« Bowie par Duffy, 5 séances photos » ! Ça pourrait paraitre court pour écrire tout un livre. Mais ces cinq séances photos entre 1972 – 1980 ne sont pas anodines.

Qui est Brian Duffy ?

Avec David Bailey et Terence Donovan, le « Trio terrible » selon le Sunday Times, il est reconnu comme l’un des grands novateurs de la photographie de mode et ses images ont défini le style des 60′s. Les plus célèbres photographies de Duffy datent cependant des années 1970, parmi lesquelles la pochette révolutionnaire et emblématique d’Aladdin Sane de Bowie. Cette prise de vue de 1973 est même entrée dans l’histoire sous le nom de « Mona Lisa of Pop » tellement elle est devenue reconnaissable. Le photographe et la rock star ont collaboré sur quatre autres projets : Ziggy Stardust, The Man Who Fell to Earth, Scary Monsters (and Super Creeps) et Lodger.

En un mot, les années phares de David Bowie ; et aussi des années de transition puisque c’est à cette époque que le roi du glam rock s’est débarrassé de cette image.

bowie-duffy-aladin

Comment pense-t-on une image iconique de la pop culture du 20eme siècle ?

Écrit par Kevin Cann, l’un des biographes de Bowie, le livre fourmille d’anecdotes et de commentaires de la part de ceux qui ont participé à ces séances – dont Tony Defries (manager de Bowie à l’époque de Ziggy Stardust), Celia Philo (designer) et Philip Castle, coiffeur pour la mythique séance d’Aladdin Sane ; May Routh créatrice de costumes pour The Man Who Fell to Earth … L’ouvrage comprend aussi de nombreuses images inédites et prises en coulisses.

Un livre pour les fans mais pas seulement. Tout ceux qui sont passionnés par la métamorphose seront impressionnés de voir comment l’image a joué un rôle dans ces années clés pour Bowie.  Quand aux fans hardcore, ils seront heureux d’apprendre qu’une exposition avec des tirages inédits à vendre (et signés pour certains) est proposée du 12 mars au 7 avril à la Galerie Glénat (22 rue de Picardie dans le 3eme à Paris).

clown

Bowie par Duffy, 5 séances photos (1972-1980), éditions Glénat, 35e – A paraitre le 18 février.

1 Réactions

Réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. La rédaction se réserve le droit de supprimer les commentaires injurieux ou non adaptés.