Oi ! Voix de punks de l’outre-tombe

un article pour Voir | publié le 29 mars 2016

A la fin des années 80, les punks de l’est exprimaient leur colère contre le régime communiste et attendaient avec espoir le changement du système…

east-punk-memories

Pour eux, la révolution serait capitaliste et la rébellion avait paradoxalement des aspects fascistes peu ragoûtants. Un contraste en miroir  avec l’Ouest mis en lumière dans le documentaire East Punk Memories qui suit 12 punks de Budapest des 80′s. Que sont-ils devenus après la chute du mur ? Est-ce la musique a changé leurs vies ? La réponse se construit, parfois un peu décousue, à travers des archives Super 8, des interviews et des balades dans Budapest.

Si vous voulez aller plus loin, des débats vont être organisés autour du sujet sur au cinéma parisien LA CLEF (34 Rue Daubenton, Paris 5è).

Jeudi 31 mars à 20h30:
Séance suivie d’un débat avec Eric TANDY et Thomas LOUE
Comment le PUNK à tout changé

Eric TANDY
Ecrit dans le Monde Diplomatique, Rolling Stone et Politis. En 1978, Il a été le parolier du groupe punk français Les Olivensteins.

Thomas LOUE
Maître de conférences à l’Université de Strasbourg et chercheur rattaché au Centre d’Histoire Culturelle des Sociétés Contemporaines de l’Université de Versailles-Saint-Quentin, il travaille depuis trois ans sur l’histoire du punk en France.

Vendredi 1er avril à 20h30:
Séance suivie d’un débat avec Florence TAMAGNE et Gérard MAUGER
Lectures politiques de la scène punk à l’Est : revendications, contestations, instrumentalisations ?

Gérard MAUGER
Sociologue, directeur de recherche émérite au CNRS, chercheur au Centre de sociologie européenne, créé par Pierre Bourdieu. Dans son dernier livre, Repères pour résister à l’idéologie dominante (éditions du Croquant, Savoir/Agir), il évoque des sujets aussi divers que la place des intellectuels dans les médias, les clivages au sein des classes populaires ou l’avenir de la « gauche de gauche ».

Florence TAMAGNE
Maîtresse de conférences en histoire contemporaine à l’université Lille 3, chercheure à l’Institut de recherches historiques du septentrion (IRHIS, UMR 8529), elle travaille actuellement sur « Rock, jeunesse et politique. France, Grande-Bretagne, Allemagne (années 1950-années 1970) ». Le débat autour de EAST PUNK MEMORIES s’inscrit dans le programme du séminaire « Histoire sociale du rock ». Ouvert librement au public, il se tient cette année de mars à juin au Centre Malher à Paris.

Dimanche 3 avril à 18h15:
Séance suivie d’un débat avec Joël BASTENAIRE et Christophe BEAUCOURT
Modèle rock et postérité du rock en Russie, Ukraine et Biélorussie.

Joel BASTENAIRE
Ancien attaché culturel à Moscou, Joël BASTENAIRE a suivi de près les évolutions des milieux artistiques russes sur plus de trois décennies. Il a publié Back in USSR (ed. Le mot et le reste), une analyse du rôle du rock dans le changement de régime opéré entre 1986 et 1992.

Christophe BEAUCOURT
Photographe et réalisateur, Christophe BEAUCOURT a filmé de nombreux concerts punk hardcore d’Europe de l’Est (Pologne, Lettonie, Biélorussie). Il a travaillé pour la presse spécialisée (skate, bmx, street art) et en collaboration avec l’agence de presse Sipa. Il est l’auteur d’une monographie punk rock REAL GONE : PARIS LIVE MUSIC 1999-2008 (Editions Camion Blanc) Ses photographies seront exposées au cinéma LA CLEF et à la Galerie SATELLITE dans le 11ème.

Pré-achat dès maintenant sur le site :
www.cinemalaclef.fr

 

 

East Punk Memories,un documentaire de Lucile Chaufour. Sortie cinéma le 30 mars 2016

Voir +

0 Réactions

Réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. La rédaction se réserve le droit de supprimer les commentaires injurieux ou non adaptés.