Que se passe-t-il Björk ? (we need to talk dear alien)

un article pour Entendre, Voir | publié le 21 janvier 2015

Björk livre Vulnicura et apparait en poupée d’un monde parallèle (ou personne n’a envie d’aller).

 bjork

Björk sort aujourd’hui , deux mois en avance, son neuvième album studio Vulnicura. Et visiblement ça ne va pas fort. Déjà la photo de cover de l’album où elle (ou une poupée ?) apparait toute de vinyle moulée, ultra maigre et très fétiche, le torse ouvert d’une profonde incision et recouverte une capeline  transparente à bout bleu et jaune très moche sur la tête. Et que penser de ces mains, avec les doigts très ouverts, façon alien qui arrive sur terre t’embrouiller à la Raël ?

Il faut dire que la chanteuse a de quoi faire la gueule. D’abord parce qu’elle s’est séparée avec l’artiste Matthew Barney et que ça ne s’est bien passé. Vulnicura porte sur le sujet d’ailleurs et elle le qualifie d’ »album complètement crève-coeur » . On comprend mieux la blessure au thorax, façon on m’a retiré le cœur. D’ailleurs elle l’explicite sur le premier titre de l’album, stone milker en chantant:

(9 mois avant la rupture)

« all that matters is / who is open chested / and who has coagulated / who can share / and who has shut down the chances »

bjork2

Pour rajouter à ses problèmes sentimentaux, la sortie de l’album a du être avancé précipitamment, car il a fuité deux mois avant sa sortie officielle sur le net. Normalement prévu pour le 30 mars, Vulnicura est finalement donc disponible dès maintenant sur itunes … et en mars pour ceux qui voudront acheter l’objet.

Voir +

0 Réactions

Réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. La rédaction se réserve le droit de supprimer les commentaires injurieux ou non adaptés.