Spécial hôtel de rêve : la dolce vita à l’hôtel Il Pellicano

un article pour Voir | publié le 23 octobre 2015

Alors que le froid et le gris fondent sur la France avec le changement d’heure, Adaptation a décidé de faire une semaine spécial hôtel de rêve (on se fait plaisir comme on peut). On commence avec l’hôtel Il Pellicano.

Hotel Il Pellicano_Juergen Teller

La légende a commencé dans les années 50′s; le glamour avait alors deux capitales, Hollywood et la Cinnecitta. Les stars de l’époque se pressaient dans les rues de Rome, fuyaient les paparrazzi au volant des maserati et s’enivraient sur la rivera en compagnie de milliardaires: des italiens comme la voluptueuse Sophia Loren, Marcello Mastroianni, des sublimes françaises, Brigitte Bardot en tête et tous les américains de Burt Lancaster à une certaine Jackie, bientôt première dame. Ce style de vie bohème de luxe où la beauté faisait office de passeport et la douceur de vivre élevée au rang d’un art a trouvé un nom la Dolce Vita. Il fut d’ailleurs illustré par le film éponyme et bien d’autres succès. Mais elle a également une histoire plus intime, qui se déroule dans le somptueux hôtel Il Pellicano, villégiature privilégiée de toutes les générations de jet setters sur la cote toscane, acteurs privilégiés de cette mythologie. Ciel azur tel une chape, luxe discret sur mer cristalline en filigrane et les criques désertes où se lovent les corps dorés des insouciants : le tout immortalisé successivement par trois photographes mythiques  – John Swope, Slim Aarons et Juergen Teller. Un livre réunit d’ailleurs leurs clichés : « Hotel Il Pellicano », aux éditions  Rizzoli (60 dollars). Un part du rêve éternel de la cote toscane…

hotel-il-pellicano ilpelllicano

Voir +

0 Réactions

Réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. La rédaction se réserve le droit de supprimer les commentaires injurieux ou non adaptés.