Notre invité de la semaine, Marc-Henri Bon pour une spéciale « chirurgie esthétique »

un article pour Toucher | publié le 29 septembre 2014

Le Docteur Marc-Henri Bon est l’un des pionniers de la chirurgie esthétique en France, spécialisé en chirurgie plastique réparatrice et reconstructrice. Il est notamment connu pour avoir refait le nez de Liane Foly et avoir été le chirurgien officiel du Crazy Horse. Il est notre invité pour parler de sa spécialité et vous donner quelques pistes pratiques pour ne pas vous tromper si vous envisagez une opération … ou pas !

Marc-Henri Bon, la beauté mise en équation (éditions glyphe)

91G-qBR7CgL

« les secrets de la fesse parfaite »

Chirurgien officiel du Crazy Horse pendant les années Alain Bernardin, Marc-Henri Bon a longtemps réfléchi aux fesses parfaites …

« Au Crazy, le but était de rendre les femmes les plus désirables possibles, notamment aux yeux des hommes. J’ai donc toujours orienté mon raisonnement dans ce sens-là : qu’est-ce qui fait bander les mecs ? Pardonnez-moi l’expression ! (rires) La réponse est dans la forme : elles doivent être de « forme ovale parfaite » et les cuisses, les fesses, les hanches et la taille représenter une unité esthétique.  L’ovale, l’oeuf , est inscrit dans notre inconscient collectif comme une norme de beauté. C’est pourquoi il ne suffit pas de faire une aspiration isolée de la culotte de cheval. Il faut également remplir les creux, notamment latéro-fessier. Personnellement, je pratique un lipofilling de ce creux depuis 1991 et j’ai des résultats digne du mot « liposculpture ».

Capture d’écran 2014-10-02 à 18.24.18 fesses

A propos de la liposculpture, je refuse d’opérer les personnes en surpoids. Il faut corriger cette idée fausse selon laquelle les lipo servent à perdre du poids. C’est totalement faux ! Les cellules graisseuses vont revenir quelques temps après … et les seuls qui auront perdu dans cette opération: ce sera le chirurgien avec sa sueur quand il aura pompé votre graisse et vous, votre argent ! Il faut déjà perdre du poids par soi-même et ensuite aller voir un chirurgien pour une lipo qui remodèle votre corps. »

crazy horse paris

Les filles du Crazy Horse dans un de leurs numéros: les plus beaux corps de la Capitale … et des fesses à se damner !

« le sein parfait »

seins

« Pour moi, la beauté d’un sein refait est régie par la justesse des proportions – il ne doit notamment pas être plus haut que large-… mais il faut aussi qu’il y ait encore un mouvement lorsque la femme bouge. Or ce mouvement est quasi impossible avec les traditionnelles prothèses en forme de boules de pétanques, plus ou moins grosses et surtout assez dures que beaucoup emploient. Lorsque les femmes sont couchées sur le dos, par exemple à la plage, ses prothèses se dressent et ne s’étalent pas un peu sur le côté, comme les seins naturels. Elles creusent également le creux entre les seins de manière disgracieuse.

Sous l’effet de la pesanteur, un sein naturel apparait optiquement un peu plus large que haut. Couchée, il doit s’aplatir. Debout, s’étaler légèrement en dehors vers le creux axillaire. Plus le sein est volumineux, moins il y a d’espace entre les seins. C’est pourquoi j’ai inventé une prothèse dite plate, auto-déformable qui bouge sous les effets de l’apesanteur ou en position couchée.

Évidemment, le chirurgien doit venir placer cette prothèse en incisant sous le bras, une partie où la cicatrice se verra beaucoup moins, et pas sous le sein. Pour moi, ceux qui insèrent encore sous le sein sont des véritables bouchers qu’on devrait interdire d’exercer !

Pamela_Anderson_3

Pamela Anderson, une star qui a construit sa carrière sur sa célèbre poitrine refaite.

Pages : 1 2 3 4

5 Réactions

Réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. La rédaction se réserve le droit de supprimer les commentaires injurieux ou non adaptés.